Un hodleur de bitcoins perd 1 million de dollars après avoir téléchargé une fausse application Trezor sur l’AppStore

Phillipe Christodoulou a fait confiance à Apple et a téléchargé une application Trezor sur l’AppStore. Mais en réalité, il s’agissait d’une arnaque. Qui est à blâmer?

Les fraudes, les hacks et les escroqueries semblent destinés à être l’ombre qui obscurcit l’image des crypto-monnaies pendant longtemps encore, et encore plus si les criminels parviennent à contourner la sécurité des mastodontes technologiques tels qu’Apple et Google, causant de lourdes pertes aux victimes qui comptent sur l’écosystème „sécurisé“ des applications de leurs systèmes d’exploitation.

Phillipe Christodoulou est l’une des victimes les plus récentes. Il a perdu une importante somme d’argent après avoir téléchargé ce qu’il croyait être un portefeuille vérifié par Apple.

Ne faites pas confiance – vérifiez

Comme Phillipe Christodoulou l’a expliqué au Washington Post, il avait stocké une petite fortune dans son porte-monnaie matériel Trezor. Pour surveiller ses fonds, il a décidé de télécharger une application Trezor disponible dans l’AppStore iOS.

L’application ayant reçu plusieurs critiques positives, il n’a jamais pensé à un éventuel problème. Mais en réalité, ce qu’il avait téléchargé était une application de phishing conçue pour voler les crypto-monnaies de ses victimes en leur faisant croire qu’elles utilisaient le portefeuille original.

En entrant sa clé pour restaurer son portefeuille, il a donné sans le savoir aux escrocs les informations dont ils avaient besoin pour accéder à ses fonds. Et c’est précisément ce qu’ils ont fait.

Phillipe Christodoulou a perdu 17,1 bitcoins sans espoir de se racheter.

À l’époque, les 17,1 bitcoins volés représentaient un peu plus de 600 000 dollars, mais aujourd’hui, les pertes vaudraient plus d’un million de dollars.

Qui est à blâmer pour cette escroquerie au bitcoin?

Mais Phillipe Christodoulou a-t-il commis une erreur ? L’écosystème Apple est l’un des plus centralisés et contrôlés au monde. Absolument tous les processus sont supervisés par Apple, qui est responsable de la sécurité des applications téléchargées sur l’un de ses appareils. C’est précisément pour cette raison que le mouvement du jailbreak est très fort parmi les utilisateurs d’Apple, car la société combat toute méthode d’installation d’applications tierces.

Par conséquent, il appartiendra à un tribunal de déterminer si Apple est responsable ou non. Pourtant, il existe plusieurs éléments de conviction pour que Phillipe Christodoulou tente un procès contre le géant technologique.

Christodoulou a sa propre opinion, et sa rage penche plus vers Apple que vers les escrocs eux-mêmes. Il estime que sa perte est davantage la faute d’Apple que celle des criminels, et il pense que c’est Apple qui doit payer des dommages et intérêts:

„Ils ont trahi la confiance que j’avais en eux. Apple ne mérite pas de s’en tirer comme ça“.

Jusqu’à présent, cependant, ni Apple ni Trezor n’ont fait de déclaration. Trezor n’a pas actuellement d’application sur iOS, mais a été actif dans la dénonciation de plusieurs outils de phishing que l’équipe de Google a approuvé pour les utilisateurs d’Android. L’entreprise a également corrigé et patché plusieurs bugs qui la rendaient sujette à des hacks et autres types d’attaques.

Selon le Washington Post, rien que l’année dernière, Apple a supprimé plus de 6 500 applications présentant des „fonctionnalités cachées ou non documentées.“ Dommage que cette fausse application Trezor n’en faisait pas partie.